• Accueil
  • > Recherche : village bafou

Dschang

10042012

Dschang
Album : Dschang

19 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°26’42.99″N et longitude 10° 3’17.10″E pour l’Office du Tourisme.

Généralités :

Au cœur des collines de l’Ouest couvertes de bananiers, de thé,  de palmiers, Dschang est la préfecture du département de la Ménoua. La ville se situe à 1400 mètres d’altitude sur le versant sud-est des monts Bamboutos.

L’origine du nom serait une contraction du mot Tsah Tsang qui signifie « terre à palabres ».

Dschang est une ville historique découverte en 1895 par l’allemand Zingraft. La mission allemande s’y installe définitivement en 1903. La ville passera ensuite sous contrôle britannique, puis sous administration française jusqu’à l’indépendance du Cameroun en 1960. Située en altitude (1380 m) et bénéficiant d’un climat plus frais et moins humide, la ville est rapidement devenue un site recherché par les européens qui pouvaient ainsi récupérer des rigueurs du climat de Douala. C’est la raison de la création du centre climatique construit vers 1940 par la compagnie nantaise des chargeurs réunis. Hôtel d’une cinquantaine de chambres réparties dans 23 bungalows à l’écart de la ville et donc propice au calme et au repos, il a connu ses heures de gloires dans les années 60 avant de connaître un déclin lent mais régulier. Lire la suite… »




Chefferie de Bamendjinda

13052011

Chefferie Bamendjinda
Album : Chefferie Bamendjinda

7 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°36’44.44″N et longitude 10°17’47.96″E

Généralités :

Autrefois appelé Mba’adoh, le village de Bamendjinda abrite une chefferie créée vers la fin du 17ème siècle par le chef Mbougong. Bamendjinda, qui signifie « Peuple des rusés », est situé dans l’arrondissement du Mbouda, département des Bamboutos dans l’ouest Cameroun.

Sa Majesté Jean-Marie Tanefo n’avait que 10 ans au décès de son père Lucas Ngouo en juin 1965 et héritait d’un palais royal incendié dans les années 50. Après une dizaine d’années de formation traditionnelle à la chefferie de Baleng il revint à Bamendjinda où il fut intronisé le 21 septembre 1975. Il fit construire des dispensaires, des écoles et un musée.

Lire la suite… »




Chefferie Baleng

3052011

Chefferie Baleng
Album : Chefferie Baleng

9 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°30’44.60″N et longitude 10°24’40.36″E

Généralités

Village bamiléké des hauts plateaux montagneux de l’ouest Cameroun, Baleng est une commune du département de la Mifi. Baleng vient de « leng » qui signifie « viser », nom donné à ce peuple en raison de leurs nombreuses guerres de conquêtes.

La chefferie a connu plusieurs emplacements avant sa situation actuelle. En effet, le fondateur du village et premier roi, Fô Fondoup installe la première chefferie Baleng à Ndoupé. Fô Tchounga, qui régna de 1545 à 1573, la transféra à Famtchouet. Fô Fogha l’installa à Tyo et ce n’est qu’avec le Fô Nebouet Menegou que la chefferie s’installa définitivement à Laffé, son emplacement actuel.

Lire la suite… »




Chefferie de Bamendjou

8042011

Chefferie Bamendjou
Album : Chefferie Bamendjou

13 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°24’1.03″N et longitude 10°18’54.14″E (coordonnées approximatives)

Généralités :

Au sud-ouest de Bafoussam dans le département des Hauts-Plateaux se trouve la chefferie de Bamendjou crée vers le 17ème siècle par le Fo’o Nleuc Mbah. Celui-ci, originaire de Bansoa dont il critique le régime politique, quitte le village et s’installe à Kouockeuh, un des quartiers de Bamendjou.

Lire la suite… »




Chefferie Bafou

2042011

Chefferie Bafou
Album : Chefferie Bafou

18 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°28’26.75″N et longitude 10° 6’49.86″E

Généralités :

La chefferie Bafou est, par sa population, la plus grande chefferie du département de la Ménoua mais également la seconde de tout l’ouest Cameroun après celle de Bandjoun. Elle fut fondée au 16ème siècle par le chasseur Tala, venu de Baleveng, qui devint le premier chef de Menlepêh.

Bafou vient tout d’abord de « Ba » qui serait la déformation du mot « Pouo » et qui signifie « les gens de… » puis de Fou (fouh) qui signifie « fouiller, chercher pour se développer ». Ainsi Bafou (Pouo-Fouh) serait « le peuple des gens qui cherchent ».

Lire la suite… »




Festival Nyang Nyang

14032011

Festival Nyang Nyang
Album : Festival Nyang Nyang

18 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°28’3.48″N et longitude 10°25’29.21″E

Généralités :

« Sa Majesté le Roi de Fussep et le peuple  vous invitent à célébrer avec eux le festival culturel Nyang Nyang sur la place des fêtes du Palais Royal de Bafoussam ». Le Nyang-nyang encore appelé Nekang ou Nkee, signifie puissance ou magie. Exécutée par les peuples Baleng et Bafoussam, c’est une danse de cérémonie initiatique qui a lieu tous les deux ans  et coïncide avec la période des récoltes. Elle est aussi symbole de richesse économique. Le Nyang-nyang est le cri des corbeaux qui assistent en quelques sortes les femmes au champ pendant les récoltes.

Lire la suite… »




Chefferie Bandjoun

23022011

Chefferie Bandjoun
Album : Chefferie Bandjoun

10 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°20’58.63″N et longitude 10°24’32.74″E

Généralités :

Une des plus belles chefferies du pays Bamiléké se trouve à Bandjoun, à une dizaine de kilomètres de Bafoussam. Bandjoun vient de l’expression « pe jo » qui signifie « les gens affranchis ».

Fondé dans la seconde moitié du 17ème siècle, le palais abritant cette chefferie fut très abîmé par un incendie le 20 janvier 2005.

Lire la suite… »







PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Images de Russie |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo
| été à jijel