Dschang

10042012

Dschang
Album : Dschang

19 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°26’42.99″N et longitude 10° 3’17.10″E pour l’Office du Tourisme.

Généralités :

Au cœur des collines de l’Ouest couvertes de bananiers, de thé,  de palmiers, Dschang est la préfecture du département de la Ménoua. La ville se situe à 1400 mètres d’altitude sur le versant sud-est des monts Bamboutos.

L’origine du nom serait une contraction du mot Tsah Tsang qui signifie « terre à palabres ».

Dschang est une ville historique découverte en 1895 par l’allemand Zingraft. La mission allemande s’y installe définitivement en 1903. La ville passera ensuite sous contrôle britannique, puis sous administration française jusqu’à l’indépendance du Cameroun en 1960. Située en altitude (1380 m) et bénéficiant d’un climat plus frais et moins humide, la ville est rapidement devenue un site recherché par les européens qui pouvaient ainsi récupérer des rigueurs du climat de Douala. C’est la raison de la création du centre climatique construit vers 1940 par la compagnie nantaise des chargeurs réunis. Hôtel d’une cinquantaine de chambres réparties dans 23 bungalows à l’écart de la ville et donc propice au calme et au repos, il a connu ses heures de gloires dans les années 60 avant de connaître un déclin lent mais régulier. Lire la suite… »




La maison Dominik

18032012

Maison Dominik
Album : Maison Dominik

8 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°51’44.98″N et longitude 11°30’53.08″E pour la maison de Dominik.

Généralités :

Jusqu’en 1889 Yaoundé n’était qu’un village comme un autre constitué d’une cinquantaine de paillotes et regroupant environ 300 personnes. Le Cameroun devenue colonie allemande en 1884, plusieurs expéditions sont lancées afin d’explorer l’arrière pays et installer des postes avancés. C’est ainsi que l’expédition, menée par les lieutenants Richard Kund et Hans Tappenbeck, décide de créer un poste à un endroit qu’ils appellent alors Yaoundé. En accord avec les autorités coutumières locales, du terrain leur est cédé pour construire les premières maisons en bois. De décembre 1889 à mai 1895, le poste est commandé par un biologiste, Georg Zenker, et à partir de 1895 par le Lieutenant Hans Dominik. C’est lui qui, en 1896, décide  la construction du premier édifice en dur de ce qui deviendra plus tard la capitale Yaoundé. Elle est achevée en 1899. En 1901, un étage supplémentaire lui permet de devenir une véritable résidence pour les autorités. Hans Dominik meure le 16 décembre 1910 alors qu’il est major et toujours chef du poste de Yaoundé. Lire la suite… »




Garoua

11032012

Garoua
Album : Garoua

13 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 9°17’59.54″N et longitude 13°23’54.13″E pour le lamidat de Garoua.

Généralités :

Capitale de la province du Nord et chef-lieu du département de la Bénoué, Garoua est l’une des principales villes du Cameroun. Son emplacement en fait un carrefour touristique incontournable vers l’extrême nord (parc de Waza, lac de Maga et la région des Kapsikis), ou vers le sud avec les parcs de la Bénoué, de Boubandjida et la réserve du Faro.

Garoua est la ville natale du premier président camerounais, Ahmadou Ahidjo. Sa population est constituée essentiellement de Foulbés et de Falis. Lire la suite… »




Lac municipal de Yaoundé

9032012

Lac municipal de Yaoundé
Album : Lac municipal de Yaoundé

10 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°51’51.54″N et longitude 11°30’34.91″E pour l’ancien club nautique

Généralités :

Même s’il n’a plus le lustre d’antan, le lac municipal est un endroit incontournable de Yaoundé mais très peu de personnes connaissent exactement son histoire.

En fait, ce lac n’a été crée qu’en 1952 sous l’impulsion d’une figure emblématique de Yaoundé : Georges Kyriakidès. Ce dernier ayant reçu en cadeau un hors bord a réussi a convaincre les autorités de l’époque de créér un lac, ce qui fut décidé le 15 juillet 1951. L’emplacement choisi est alors connu comme la vallée du plateau Atemengue, endroit idéalement situé entre le quartier administratif et le quartier résidentiel de l’époque. Les travaux durèrent une année et en avril 1952, le lac était devenu réalité. Et en septembre 1952, pour la première fois un hors bord faisait ses premiers ronds dans l’eau en plein centre de Yaoundé. Lire la suite… »




Edea

31102011

Edéa
Album : Edéa

16 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°48’13.46″N et longitude 10° 7’30.29″E pour le pont allemand.

Généralités :

Ville carrefour entre Yaoundé, Douala et Kribi, Edéa se situe dans la province du Littoral sur les rives du fleuve Sanaga. C’est le chef-lieu de la Sanaga-Maritime.

Edéa viendrait  de la déformation de Adié, autochtones de la ville et clan du peuple Elog Mpoo. Ceux-ci sont des bantous partis autrefois d’Egypte avant d’arriver, après de multiples migrations, sur les bords de la Sanaga. De nos jours ils tentent de retrouver leurs racines au travers de nombreuses manifestations à caractère initiatique et culturel, notamment la fête traditionnelle Mpoo qui se déroule au cours de la première semaine de décembre à Edéa. Pour en savoir plus sur les Mpoo  consulter le site Internet suivant.

Lire la suite… »




Kribi et ses environs

19072011

Kribi
Album : Kribi

16 images
Voir l'album
Localisation: Latitude 2°56’15.08″N et longitude 9°54’29.34″E pour la cathédrale de Kribi.

Généralités :

La « Côte d’Azur du Cameroun », la « Riviera camerounaise », la « perle du Golfe de Guinée », autant de jolis noms pour désigner Kribi, petite station balnéaire située dans le sud-ouest à l’embouchure du fleuve Kienké et chef-lieu du département de l’océan depuis le 20 octobre 1961.

Kribi viendrait de Kiridi qui signifie  »hommes de petite taille ». A l’origine, la ville était en effet habitée par les pygmées. Ils vivent désormais presque cachés dans la forêt depuis qu’ils ont été envahis par les Batangas. D’autres attribuent le nom de Kribi à une déformation de  »Kikiribi », expression portugaise qui désigne un personnage petit, trapu et velu.

Lire la suite… »




Buéa

14072011

Buéa
Album : Buéa

12 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 4° 9’34.51″N et longitude 9°14’16.97″E pour le palais Von Puttkamer.

Généralités :

Buéa, chef-lieu de la province du sud-ouest dans le département du Fako, se situe à 1000 mètres d’altitude sur le versant sud-est du Mont Cameroun. « Ville-rue » de cette zone anglophone du pays, la ville n’attire pas au premier abord car elle est très souvent assombrie par le brouillard et la pluie. Elle a pourtant un intéressant passé historique et est un bon point de départ pour l’escalade du Mont Cameroun.

Buéa aurait été fondée par un chasseur nommé Eeye Njie de la tribu bomboko. L’endroit fut d’abord baptisé Ligbea qui devint Gbea puis Buea par déformation.

Lire la suite… »




Abong-Mbang

3072011

Abong Mbang
Album : Abong Mbang

10 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°58’52.28″N et longitude 13°11’9.43″E

Généralités :

Au sein de la forêt équatoriale de l’est-Cameroun se trouve Abong-Mbang, chef-lieu du département du Haut-Nyong. Les Maka-Njem ont habité ce lieu autrefois avec les pygmées Baka et l’ont appelé « Bung-Ngwang » qui signifie « lieu de baignade dans le Nyong ». Ce n’est qu’à l’arrivée des européens au 19ème siècle que ce nom devint Abong-Mbang.

Les Makas restent la principale ethnie d’Abong-Mbang. Cependant la position de la ville sur l’axe routier a favorisé l’arrivée des Fulani, Fang et Bamiléké.

Lire la suite… »




Sangmélima et ses environs

4062011

Sangmélima
Album : Sangmélima

14 images
Voir l'album
Localisation: Latitude 2°58’43.42″N et longitude 11°57’34.62″E pour l’église de Foulassi.

Généralités :

Sangmélima est une des 4 grandes villes du Sud et a été créée le 21 août 1952.  Du fait de sa jeunesse, elle possède peu de curiosités touristiques, il faut donc circuler dans les environs pour trouver deux sites intéressants à différents titres. Le village de Foulassi et les rochers de Mézesse.

Lire la suite… »




Ebolowa

19052011

Ebolowa
Album : Ebolowa

7 images
Voir l'album
Localisation : Longitude 2°54’37.40″N et latitude 11° 8’55.11″E pour le monument Martin Paul Samba.

Généralités :

Chef-lieu de la Province du Sud et du département de la MVILA, Ebolowa est une ville située au cœur de la forêt équatoriale et créée durant la colonisation allemande au début du XXème siècle.

Ebolowo’o, nom d’origine d’Ebolowa en langue boulou, signifie « chimpanzé pourri ». La légende rapporte en effet qu’un chasseur du clan Essawo’o aurait trouvé un chimpanzé pourri sur une montagne qui surplombe la ville mais une autre version prétend qu’il aurait plutôt trouvé une femme du clan Essakoye disparue en état de décomposition. Ce chasseur aurait voulu cacher cette découverte aux autorités coloniales en prétendant avoir trouvé un chimpanzé pourri.

Lire la suite… »







PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Images de Russie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo
| été à jijel