La maison Dominik

18032012

Maison Dominik
Album : Maison Dominik

8 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°51’44.98″N et longitude 11°30’53.08″E pour la maison de Dominik.

Généralités :

Jusqu’en 1889 Yaoundé n’était qu’un village comme un autre constitué d’une cinquantaine de paillotes et regroupant environ 300 personnes. Le Cameroun devenue colonie allemande en 1884, plusieurs expéditions sont lancées afin d’explorer l’arrière pays et installer des postes avancés. C’est ainsi que l’expédition, menée par les lieutenants Richard Kund et Hans Tappenbeck, décide de créer un poste à un endroit qu’ils appellent alors Yaoundé. En accord avec les autorités coutumières locales, du terrain leur est cédé pour construire les premières maisons en bois. De décembre 1889 à mai 1895, le poste est commandé par un biologiste, Georg Zenker, et à partir de 1895 par le Lieutenant Hans Dominik. C’est lui qui, en 1896, décide  la construction du premier édifice en dur de ce qui deviendra plus tard la capitale Yaoundé. Elle est achevée en 1899. En 1901, un étage supplémentaire lui permet de devenir une véritable résidence pour les autorités. Hans Dominik meure le 16 décembre 1910 alors qu’il est major et toujours chef du poste de Yaoundé. Lire la suite… »




Lac municipal de Yaoundé

9032012

Lac municipal de Yaoundé
Album : Lac municipal de Yaoundé

10 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°51’51.54″N et longitude 11°30’34.91″E pour l’ancien club nautique

Généralités :

Même s’il n’a plus le lustre d’antan, le lac municipal est un endroit incontournable de Yaoundé mais très peu de personnes connaissent exactement son histoire.

En fait, ce lac n’a été crée qu’en 1952 sous l’impulsion d’une figure emblématique de Yaoundé : Georges Kyriakidès. Ce dernier ayant reçu en cadeau un hors bord a réussi a convaincre les autorités de l’époque de créér un lac, ce qui fut décidé le 15 juillet 1951. L’emplacement choisi est alors connu comme la vallée du plateau Atemengue, endroit idéalement situé entre le quartier administratif et le quartier résidentiel de l’époque. Les travaux durèrent une année et en avril 1952, le lac était devenu réalité. Et en septembre 1952, pour la première fois un hors bord faisait ses premiers ronds dans l’eau en plein centre de Yaoundé. Lire la suite… »




Musée de la Blackitude

16062011

Musée de la Blackitude
Album : Musée de la Blackitude

14 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°51’50.90″N et longitude 11°31’5.96″E

Généralités :

Depuis le 23 octobre 2008, la ville de Yaoundé accueille un nouveau musée que sa fondatrice, également vice présidente de l’ICOM (International Council or Museum) Cameroun, Sa Majesté Fô Nab Ngo I Nana Sunjio Agnès, a baptisé « Musée La Blackitude ».

Membre de la famille royale Bahouoc, elle a hérité des collections d’objets d’art de son père et des rois d’autres chefferies du plateau bamiléké. En mars 1998 elle décide de réaliser son projet de musée afin de « conserver, documenter, valoriser et diffuser les arts et cultures du Cameroun et de l’Afrique dans tous leurs aspects »

Lire la suite… »




Mont Fébé

31052011

Mont Fébé
Album : Mont Fébé

11 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°54’54.40″N et longitude 11°29’53.25″E pour le monastère du Mont Fébé.

Généralités :

Le verdoyant Mont Fébé se situe au nord-ouest de Yaoundé et offre une magnifique vue panoramique sur la ville.

Il est d’abord connu pour son hôtel qui domine la ville à 950m d’altitude mais aussi pour le petit musée d’art camerounais des bénédictins arrivés au Cameroun en 1932 pour la formation des prêtres au grand séminaire de Mvolyé et Otélé. Ce musée fait partie d’un ensemble qui comporte une église et un monastère.

Lire la suite… »




Cathédrale de Yaoundé

8052011

Cathédrale de Yaoundé
Album : Cathédrale de Yaoundé

8 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°51’47.33″N et longitude 11°31’16.12″E

Généralités :

Pendant la seconde guerre mondiale, Monseigneur François-Xavier Vogt exprime le désir de construire au coeur de Yaoundé un sanctuaire dédié à Notre-Dame. Il décède en février 1943 sans avoir pu réaliser ce projet. Monseigneur René Graffin, premier archévêque de Yaoundé, posera la première pierre de cet édifice le 3 mars 1952.

La cathédrale Notre-Dame des Victoires est située près du rond-point de la poste centrale, au début du boulevard du 20 mai. Avec ses 78 mètres de long, 32 m de large au niveau de la nef, 45 m au niveau du transept et 25 m de hauteur, elle a une capacité d’accueil de 5000 personnes.

Lire la suite… »




Makak

30042011

Makak
Album : Makak

9 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°28’0.85″N et longitude 11° 0’1.49″E pour les chutes Mpoumé.

Généralités :

En pleine forêt équatoriale et peuplée par les Bassa, Makak est une petite commune du département du Nyong et Kéllé de la Province du Centre, traversée par la ligne ferroviaire du Transcamerounais. Peu de choses à voir si ce n’est l’église et le monument du cinquantenaire. Les principaux centres d’intérêts sont plutôt situés aux alentours.

Vous pourrez faire une ballade jusqu’aux chutes de Mpoumé sur le Nyong. Ce sont plus des rapides que des chutes. Le 4X4 est indispensable pour s’y rendre. En effet la piste est assez défoncée mais très belle cependant car bordée de fromagers. Il est également conseiller de se faire accompagner d’un guide car la piste ne va pas jusqu’aux chutes, il faut terminer à pieds sur une distance de 2 km environ.

Lire la suite… »




Bois Sainte Anastasie

5042011

Bois Sainte Anastasie
Album : Bois Sainte Anastasie

11 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°52’15.95″N et longitude 11°30’51.59″E

Généralités :

Au coeur de Yaoundé se trouve un petit havre de paix à l’abri de la vie trépidante de la ville : le Bois Sainte Anastasie (prénom de la mère du Président Paul Biya). Grâce à la volonté de  Gilbert Tsimi Evouna, premier magistrat municipal de Yaoundé, les services de la CUY (Communauté Urbaine de Yaoundé) ont lancé les travaux d’aménagement en 2005 et livré le projet en 2007.

Lire la suite… »




Basilique de Mvolyé

30032011

Basilique de Mvolyé
Album : Basilique de Mvolyé

10 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°50’32.19″N et longitude 11°30’27.71″E

Généralités :

A la sortie sud de Yaoundé, la colline de Mvolyé offre un cadre et un environnement propices au calme et au recueillement spirituel. C’est en ces lieux que se situe la basilique Marie-Reine-des-Apôtres.

Les origines remontent au 13 février 1901 lorsque des missionnaires catholiques (les Pallotins) foulèrent le sol du Mfoundi pour la première fois. Il y avait parmi eux le père Henri Vieter, le frère Jean Jager et plusieurs autres venant d’Allemagne. En arrivant à Yaoundé ils commencent l’oeuvre d’évangélisation avec la construction de nombreux édifices. Accueilli par le chef Essomba Mebe qui lui donne un terrain sur la colline de Mvolyé, le père Vieter décide d’y implanter la première mission catholique de Yaoundé. Le 22 janvier 1905 Monseigneur Vieter devint le premier évêque du Cameroun et la mission Mvolyé devint le siège du vicariat apostolique pour le Cameroun. Monseigneur Vieter meurt le 7 novembre 1914, il est inhumé au cimetière de Mvolyé.

Lire la suite… »




Eglise d’Akono

21032011

Eglise dAkono
Album : Eglise d'Akono

6 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°29’59.14″N et longitude 11°19’35.69″E

Généralités :

Principal intérêt architectural de la ville d’Akono, l’église Notre-Dame des Sept Douleurs fut construite de 1933 à 1937 sur le modèle de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

La présence française et alsacienne en particulier est toujours très vivante à Akono. On y trouve les soeurs de la Croix de Strasbourg et l’établissement privé catholique fondé en 1963 par Monseigneur Jean Zoa doit son nom à Antoine Stoll, prêtre alsacien fondateur de la mission catholique d’Akono. D’autre part Akono est la seule mairie du Cameroun dirigée depuis 2007 par une étrangère d’origine française, Marie-Hélène Ngoa.

Lire la suite… »




Grottes d’Akok Bekoé

10032011

Akok Bekoé
Album : Akok Bekoé

8 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 3°29’33.17″N et longitude 11°23’55.67″E

Généralités :

Au sud-ouest de Mbalmayo se trouve le site d’Akok Bekoé ou « grottes des pygmées », ensemble de grottes et d’alvéoles réparties autour du village du même nom. Les pygmées n’ont pas vécu ici, ce nom « grottes des pygmées » n’est dû qu’au fait que les gens savent qu’avant les pygmées vivaient dans les pierres, ils en ont déduit que les pygmées avaient habité ces lieux.

La grotte la plus connue est la « grotte poussière » ou grotte d’Akok Bekoé. Beaucoup d’anecdotes et de mystères l’entourent. On dit par exemple que si vous prenez des photos ou films de la grotte sans le consentement du gardien, la grotte sera invisible ! Ou encore, il y aurait danger de la visiter sans avoir le coeur pur. Certains disent qu’ils entendent parfois des voix sans voir ceux qui parlent, ce qui annonce un évènement heureux ou malheureux au village, d’autres affirment que des sorciers habitent la grotte.

Lire la suite… »







PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Images de Russie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo
| été à jijel