Sangmélima et ses environs

4 06 2011

Sangmélima
Album : Sangmélima

14 images
Voir l'album
Localisation: Latitude 2°58’43.42″N et longitude 11°57’34.62″E pour l’église de Foulassi.

Généralités :

Sangmélima est une des 4 grandes villes du Sud et a été créée le 21 août 1952.  Du fait de sa jeunesse, elle possède peu de curiosités touristiques, il faut donc circuler dans les environs pour trouver deux sites intéressants à différents titres. Le village de Foulassi et les rochers de Mézesse.

Village des faubourgs de Sangmélima dans le département du Dja et Lobo, Foulassi est peuplée de Bulus du clan Yembong. Ce village est la station relais de la mission presbytérienne Cameroun mais est surtout connu pour être l’endroit où est né l’hymne national camerounais.

En 1928, l’Ecole Normale de Foulassi est dirigée par un pasteur français, le révérend Camille-Armand Chazeau. Les élèves de fin de formation doivent rédiger un devoir dont le sujet est : « Exprimer votre espoir en l’avenir du Cameroun ». Chacun écrit puis lit son devoir, les meilleures pensées sont notées sur le tableau. Parmi ces étudiants se trouve un poète, René Jam Afane, qui fait la synthèse de toutes ces phrases et compose un poème de deux strophes intitulé « Le Chant de ralliement camerounais ». Samuel Minkyo, musicien de cette même promotion, en compose la musique.

« O Cameroun berceau de nos ancêtres
Autrefois tu vécus dans la barbarie.
Comme un soleil tu commences à paraître
Peu à peu tu sors de ta sauvagerie.
Que tous tes enfants du Nord au Sud ;
De l’Est à l’Ouest soient tout amour
Te servir que ce soit leur seul but
Pour remplir leur devoir toujours

Refrain :
Chère patrie; terre chérie;
Tu es notre seul et grand honneur
Notre joie et notre vie,
A toi l’amour et le grand honneur

Tu es la tombe ou dorment nos pères
Le jardin que nos aïeux ont cultivé.
Nous travaillons pour te rendre prospère ;
Un beau jour enfin nous serons arrivé.
De l’Afrique soit fidèle enfant
Et progresse toujours en paix
Espérant que tes jeunes enfants
T’aimeront sans borne à jamais »

Le « Chant de ralliement camerounais » fut adopté comme hymne national du Cameroun (loi du 5 novembre 1957). Seules les 4 premières phrases du premier couplet furent modifiées de l’original (loi du 20 mai 1970) par :

« O Cameroun berceau de nos ancêtres ;
Va debout et jaloux de ta liberté
Comme un soleil ton drapeau fier doit être
Un symbole ardent de foi et d’unité.
Que tous tes enfants du Nord au Sud ;
De l’Est à l’Ouest soient tout amour
Te servir que ce soit leur seul but
Pour remplir leur devoir toujours »

La mission protestante de Foulassi est un ensemble architectural religieux : église, école, hôpital, presbytère. L’église, construite en 1944 par les américains mériterait d’être rénovée.

Les rochers de Mézesse sont une curiosité naturelle que l’on peut visiter en prenant la route de Djoum puis de Meyomessala. Situés à 22 Km de Sangmélima, ce promontoire naturel offre une belle vue panoramique sur la forêt équatoriale. Ces rochers sont le lieu de prédilection de nombreuses chèvres.

Comment y accèder :

A deux heures de routes de Yaoundé, Sangmélima est très facile à rejoindre par la nationale 9 entièrement bitumée. 500 mètres après le poste de Sangmélima, vous pouvez prendre à droite pour accéder au village de Foulassi et à son église.

Pour les rochers de Mézesse, il faut traverser Sangmélima et prendre la direction de Djoum puis suivre la route bitumée pendant 22 kilomètres jusqu’au village de Mézesse. 600 mètres après le carrefour dans le village, vous trouverez un panneau du ministère du tourisme sur la droite de la route qui indique l’accès au site.

Conseils :

Bien qu’identifié et aménagé avec des escaliers en béton, peu esthétiques, le site des rochers de Mézesse ne possède pas de structure d’accueil. Mais vous trouverez sans aucune difficulté des habitants qui vous guideront jusqu’au sommet. Par contre, pour avoir des explications, cela sera plus difficile !

Profitez de l’occasion pour faire la circulaire routière qui passe par Meyomessala et Mvoméka’a, le village natal du Président Biya, et rejoint la nationale 9 au nord de Sangmélima.

Au final, une destination touristique sans véritable intérêt mais qui permet de voir une région méconnue du Sud.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Images de Russie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo
| été à jijel