Chefferie Batoufam

25 03 2011

Chefferie Batoufam
Album : Chefferie Batoufam

16 images
Voir l'album
Localisation : Latitude 5°14’50.50″N et longitude 10°28’33.62″E

Généralités :

Batoufam, Tswefap en langue locale, se situe dans le département du Koung-Khi (ouest du Cameroun). La chefferie fut fondée par Nankam, chasseur et membre d’un groupe Tikar, les Blebles, venus du Plateau de l’Adamaoua.  Sa case était construite à Bandrefam, en Haut de Fam (Tou-Fam). Plus tard, Nankam s’installe dans la forêt de Lekwa avec son entourage appelé « Peh Tou-fam » (gens de Tou-Fam). En y adjoignant « Ba », qui signifie village, on obtient Batoufam.

Lors de la 3ème dynastie, le chef Lekouelieu, petit fils de Nankam, attire la population des villages voisins avec ses produits de chasse. Il conquiert la chefferie de Nzick-Sa et y installe son palais (actuelle Chefferie Batoufam).

Chez les Batoufam une semaine compte huit jours dont chacun a des activités qui lui sont réservées : « Ndze-Ndze » est la journée de repos général, pas d’activités agricoles, « Tossag » est le jour du marché etc… Chaque famille possède un site sacré où des sacrifices sont faits aux dieux.

La société Batoufam est très structurée. Il existent 17 sociétés traditionnelles pour les hommes et quatre pour les femmes dont le Ghui qui regroupe les femmes étrangères non autochtones du village Batoufam. Les sociétés traditionnelles des femmes sont caractérisées par des danses spécifiques organisées pour des occasions de naissances, mariages, funérailles, ou  des fêtes nationales. Pour les hommes, les danses les plus importantes sont le Medjong (danse de guerre) et le « Nzouk », danse rituelle organisée lorsque le nouveau chef a accomplit ses 9 semaines d’initiation au La’Kam avant son intronisation. Cette danse rituelle est aussi organisée lorsque les prêtres du village le recommandent pour apaiser les dieux et les ancêtres afin qu’ils bénissent le village.

Il est très dommage que cette chefferie ne fasse pas partie de « La route des chefferies » officielle, elle mérite vraiment d’être visitée de part ses fresques murales, ses boiseries sculptées et son architecture particulière.

Comment y accéder :

L’accès de cette chefferie est l’un des plus faciles puisqu’il se situe sur la N4 à mi distance entre Bangangté et Bandjoun. Un panneau indique clairement la direction de la chefferie. ensuite il faut prendre une route bitumée en bon état qui se termine à l’entrée de la chefferie.

Liste des chefs Batoufam :

  • Fô Nayang Toukam Innocent règne depuis 1989

  • Fô Toukam Fotso Elie Roger règne de 1954 au 24 avril 1989

  • Fô Fotso David règne de 1927 à 1954. A sa mort il laisse 60 veuves et 123 enfants.

  • Fô Pokam 10ème dynastie. Introduction de la culture du raphia utilisé pour la construction des cases et des meubles. Sa sève est extraite et consommée comme boisson. Développement de l’artisanat, ‘introduction des instruments agricoles (houes, plantoirs), de chasse ou de guerre (hache, lance, machette) des parures et bijoux (bracelets en ivoire), des tam-tam et statues.

  • Fô Metang

  • Fô Pwokap ( Megaptche )

  • Fô Tchatchouang

  • Fô Nanche

  • Fô Toukap

  • Fô Djipnang

  • Fô Nankap

 


Actions

Informations



2 réponses à “Chefferie Batoufam”

  1. 10 11 2011
    ndjowe serge (15:01:58) :

    j’apprécie particulièrement la valorisation des chefferies de chez nous .j’aimerai vque mon village babadjou puisse aussi en bénéficier.

  2. 15 01 2012
    djomo (16:27:29) :

    un petit village au grand coeur

Laisser un commentaire




PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Images de Russie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo
| été à jijel