Parc de Waza

7 03 2011

Parc de Waza
Album : Parc de Waza

15 images
Voir l'album
Localisation : Entrée nord du parc à la latitude 11°23’29.41″N et longitude 14°33’47.82″E

Généralités :

Créé par arrêté du 5 décembre 1968, le parc national de Waza (170 000 ha) est situé dans la département du Logone et Chari, province de l’extrême-nord du Cameroun. Il bénéficie d’un climat semi-aride et tropical avec une saison pluvieuse de juin à octobre et une saison sèche de novembre à mai. Le parc n’est drainé par aucun cours d’eau permanent, seules des mares artificielles servent de point d’abreuvage pour les animaux. Il est donc conseillé de venir en saison sèche pour pouvoir observer un maximum d’animaux autour de ces points d’eau. Sur le plan faunique, on dénombre 379 espèces d’oiseaux incluant l’autruche et 30 espèces de mammifères dont, la girafe, le lion, l’antilope, la hyène, le cob, le léopard, l’éléphant, le damalisque etc.

Le parc se compose de deux parties bien spécifiques. À l’est se trouvent de grandes plaines herbeuses, les « yayrés ». De mars à juillet cette partie accueille pratiquement toute la faune de Waza. Puis à l’ ouest une zone forestière dans laquelle poussent essentiellement des acacias dont raffolent les girafes. Les pistes y sont en bon état.

Le parc national de Waza est une réserve de biosphère classé par l’Unesco.

Les tarifs à l’entrée du parc sont de 5 000 FCFA pour un étranger non résident, 3 000 FCFA pour un étranger résident et 1 500 FCFA pour un camerounais. En outre, pour entrer dans le parc, vous avez l’obligation de prendre un pisteur avec vous ( 5 000 FCFA/ jour minimum). Il faut également compter 2 000 FCFA/ jour par appareil photo et 2 000 FCFA/ jour par véhicule. Le 4×4 est le véhicule le plus approprié pour circuler dans le parc et votre pisteur saura, en principe, vous guider vers les bons endroits pour observer les animaux ou vous aider à mieux connaître et comprendre la faune et la flore du parc. Ne pas hésiter à se lever très tôt (5h) pour avoir le plus de chance de voir les animaux mais aussi pour avoir un pisteur. En saison touristique, ils sont très demandés et vous risquez de ne pas en avoir si vous ne prenez pas la précaution de le réserver la veille. Détail important : les pisteurs n’ont pas de radio et les téléphones portables ne passent pas lorsqu’on est dans le parc.

Comment y accéder :

Par la nationale 1 soit en provenance de Maroua, via Mora, soit par Kousseri. Attention la route bitumée se dégrade de plus en plus rallongeant d’autant les durées de trajets.

Il y a deux entrées pour le parc, l’entrée nord qui est la principale et l’entrée sud très rudimentaire. Privilégier l’entrée nord pour recevoir le maximum de conseils.

Conseils :

Tout d’abord, faire preuve de patience. Les animaux sont présents mais se font souvent désirer. C’est au moment ou vous allez désespérer que vous verrez surgir devant vous un troupeau d’éléphants ou des lions. Ne cherchez pas à vous aventurer hors des pistes (ce qui est interdit) car les animaux se déplacent indifféremment dans la savane et sur les pistes. Vous pourrez très bien en apercevoir à proximité des entrées et ne rien voir en plein centre du parc.

Pensez à vous équiper de téléobjectifs ou de jumelles. Prévoir également de quoi lutter contre le soleil et la chaleur très intense en saison sèche.

Pour l’hébergement, possibilité de se loger dans les boukarous du campement de Waza situé sur une colline face à l’entrée du parc. Depuis la terrasse du restaurant la vue sur la savane est magnifique. Les boukarous sont rustiques mais permettent un repos réparateur après une journée de voyage. Il y a également un restaurant correct qui peut vous préparer des repas froids pour les safaris.

Attention, il est strictement interdit de camper dans le parc qui est fermé à partir de 18H00.


Actions

Informations



3 réponses à “Parc de Waza”

  1. 9 03 2011
    Christelle (10:48:33) :

    Les photos sont comme toujours magnifiques. C’est autre chose que de les voir dans un zoo !

  2. 11 02 2017
    fournier (14:08:45) :

    j’ai eu l’occasion de séjourner quelques jours dans le parc de Wazza en 1967,mes parents étaient à Fort Lamy. J »en garde un souvenir formidable,et inoubliable c’était l’Afrique que nous aimions avec ses odeurs son ambiance. La plaine de Wazza de la terrasse du restaurant je ne l’ai pas oublié. J’avais envie de le dire.
    j’espère que tout celà n’est pas terminé.

  3. 2 07 2017
    Alain dessauny (18:10:30) :

    Waza dans les années 1970/1971 quel bonheur.

Laisser un commentaire




PASSION VOYAGES et IMAGES |
hotelsworldroom |
Images de Russie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | collias30
| 2 Pedales sur 1 Velo
| été à jijel